Le film Esther de Jaume Collet-Serra

Pour ressentir une forte adrénaline, regarder un film d’horreur est toujours une bonne chose. Actuellement, on retrouve plusieurs cinématographies dans le genre. Parmi les films d’horreur les plus répandus, on peut citer « Esther ». Ce film raconte la vie d’un couple qui vient de perdre leur enfant lors de la naissance. Désorienté par cette idée, le couple a adopté une petite fille du nom de Esther.

Sans avoir trop d’hésitation, la jeune maman fut éblouie par la douceur et la tendresse de cette fillette. Or, elle ne connaissait pas encore les attitudes diaboliques de cette dernière. Ainsi, des jours ont passé avant que la nouvelle mère découvre toutes ses intentions sans se douter de rien depuis le temps. Comment se passera sa vie à partir de ces jours où elle découvrit la malédiction de leur nouvelle fillette ?

En premier lieu, le suspense est parfaitement au rendez-vous dans les premières minutes du film. Les amateurs seront parfaitement ravis d’apprendre un peu plus sur cette jeune fille mystérieuse. Or, les mystères cachent toujours quelques choses d’autres.

Dans ce contexte, l’horreur est au première loge dans l’histoire de la fille mystérieuse. Ainsi, les adeptes de film horreur ou thriller seront entièrement gâtés dans cette partie. Le célèbre réalisateur Jaume Collet-Serra a su faire de son mieux pour donner un régal à ses fanatiques. En d’autres termes, le film a eu un grand succès lors de sa première sortie sur le grand écran. L’histoire de famille qui vire au drame sera une parfaite interprétation de la vie moderne actuelle.

Pour le succès d’un long-métrage, les acteurs jouent un rôle important. Ici, le réalisateur ne s’est pas privé d’embaucher les meilleurs. À part les acteurs, les metteurs en scène, les musiciens, les photographes et toutes les équipes sont aussi des ressources majeures dans l’étape d’élaboration d’un film.

Quand il est question de film, épouvante ou d’horreur, les costumes doivent tous être adéquats au scénario. Parmi les choses primordiales dans ce genre de film aussi, il faut toujours avoir le meilleur décor afin d’avoir une meilleure résolution d’image. Ainsi, le film ne s’est pas produit tout seul, mais de nombreuses personnes ont collaboré afin de produire ce dernier.

Le film !

Le suspense suivi d’une touche épouvante, c’est ce qui décrit le mieux le film du réalisateur Jaume Collet-Serra. Pour mettre encore plus de suspense dans l’ambiance, il a su choisir le meilleur profil pour le titre du film. Sortie en 2009, « Esther » a fait parler du film dans les médias en seulement quelques jours.

Avec des scénarios très réalistes, ce film a eu son succès devant un public étonnant. En ce qui concerne le tournage, il aura fallu 4 mois pour toute l’équipe. En gros, le tournage a vu le jour en décembre 2007 et pris fin en mars 2008. Or, comme dans tous les grands métiers, les défauts sont toujours compris. Lors du tournage, une importante chute de neige a eu lieu dans l’un des endroits où l’on devait tourner une partie du film. Ainsi, quelques parties ont dû être finalisées en mi-février 2009.

En dehors du grand public, le film connait encore pas mal d’anomalies. Comme dans le scénario seulement, le personnage principal devrait avoir un teint clair et délicat avec les cheveux blonds. Cependant, Isabelle Fuhrman a tellement ouvert les yeux de Jaume Collet-Serra qu’elle obtient facilement le rôle d’Esther. Dans le même scénario, les réalisateurs ont dû faire quelques modifications au cours du tournage en raison de la météo. Question budget, le financement du film a atteint les 12 millions de dollars environ. Un financement qui a eu ses avantages après les premières sorties en salle et en DVD du film.

Pour la première fois, ce film a été commercialisé en DVD et Blu-ray. Les États-Unis étaient les premiers à avoir eu l’occasion de le voir le 27 octobre 2009. Cet avantage est dû à la maison de production Warner Home Video. Après les USA, le Royaume-Uni eu son tour la même date grâce à Studiocanal UK.

Après un grand succès dans les plus grandes villes, ce long-métrage passe en France le 5 mai 2010. Ici, il a été visionné sur le grand écran afin d’attirer le public vers la sortie du DVD. Ce sont les trois pays qui ont eu l’occasion de regarder le premier film du célèbre Jaume Collet-Serra. Une fois les premières impressions du film obtenu, le monde entier fut connaitre le film. En ce moment, on retrouve plusieurs critiques sur tous les sites internet sur le propos. De nombreuses personnes ont placé leurs avis lors de la première impression du film.

Le Casting

Comme dans tous les films d’horreur, le choix des acteurs et actrices est toujours primordial. Ainsi, pour faire grand, le réalisateur Jaume Collet-Serra au eu recours à plusieurs personnes et plusieurs castings lors de la sélection. Parmi les grands acteurs de nos jours qui ont joué dans le film, on retrouve Vera Farmiga dans le rôle de Katherine Coleman ou Kate.

Dans son rôle, elle joue la mère adoptive d’Esther. Cette dernière étant jouée par Isabelle Fuhrman. Cette jeune fille n’a que 12 ans et elle a déjà su impressionner le réalisateur ainsi que le public dans sa façon de jouer. Après la sortie du film, plusieurs réalisateurs ont remarqué l’étonnant succès de ce dernier qui fut avoir plusieurs rôles dans le temps. À part « Esther », elle a été convoquée pour jouer divers rôles jusqu’en 2017 où elle interprète Bea dans le film « One Night ».

Dans le rôle du père ou aussi John Coleman, Peter Sarsgaard a su interpréter le rôle dans la perfection. Sa carrière sur le grand écran était la plus remarquable parmi tous les acteurs du film. Il a commencé à voir le jour en 1995 avec le long-métrage New Yorkais : « New York, police judiciaire ». Un film qui a eu son succès dans le temps.

À part la fillette adoptée, le couple dispose déjà de deux garçons qu’ils ont appelés Danny et Maxine. Ainsi, dans le rôle de Danny Coleman, le célèbre Jimmy Bennett eut un rôle important. À part Esther, on le retrouve dans plusieurs longs-métrages « Une nuit en enfer » sortis en 2016. Il a déjà joué dans « École paternelle », « Le livre de Jérémie » et bien d’autres encore.

Parmi les plus célèbres, on le voit dans la saga de Star Trek. Et, dans le rôle de Maxine, le petit frère, on a Haryana Engineer qui a su imposer son nom dans plusieurs films de familiale. À part ce film, les amateurs l’ont déjà remarqué dans Résident Evil : Retribution en version 3D. Ce film est sorti en 2012 c’est-à-dire 3 ans après la sortie de « Esther ».

Dans l’élaboration d’un film, on retrouve plusieurs personnes derrière les caméras. Et dans ce genre de film, les décorations et les costumes sont toujours priorisés. Dans le décor, on peut entendre le nom de Tom Meyer. Ce dernier est très connu dans le domaine de la décoration.

On voit ses œuvres un peu partout dans ce genre de film et même autre. Pour le costume des acteurs, Antoinette Messam a su mettre en évidence son savoir-faire et son professionnalisme. Par ailleurs, dans ce genre de film, la musique de fond afin de donner une quelconque impression est aussi importante. Ici, John Ottman nous fait voir son savoir-faire dans la musique de film d’horreur. Des musiques de suspense et de joie se confondent dans le film pour raviver les amateurs.

Synopsis

Ayant perdu une fille lors de l’accouchement, Kate et John décident d’adopter une enfant. Une fois à l’orphelinat, ils ont été attirés par Esther. Cette dernière étant une petite fille de neuf ans. Après quelque temps en compagnie de leur nouvelle fille, Kate commence à se rendre compte que celle-ci est loin d’être ordinaire.

Pour sa première journée d’école, la petite fille fut ridiculisée par un garçon avec ses manières démodées. Quand soudain, ce dernier tombe d’un toboggan avec la cheville cassée. Après ce terrible incident, de nombreux évènements assez étranges se succèdent.

En premier lieu, cette petite fille douce est dotée d’une intelligence plus élevée que les enfants de son âge. Après quelques jours, les parents reviennent à l’orphelinat dans le but d’enquêter sur le passé de cette fillette. Ainsi, ils surent que de nombreux accidents ont eu lieu dans les anciens orphelinats qu’elle a fréquentés.

En surprenant la conversation, Esther tua la bonne sœur responsable du foyer d’accueil à coup de marteau. Une fois de plus, Maxine est témoin d’un tragique accident. Et, ce dernier l’aide à cacher le corps ainsi que l’outil ayant servi pour tuer. En avertissant Max, elle cache le marteau dans une cabane de Daniel. Celui-ci voulant récupérer les preuves se met face à Esther devant la cabane elle-même. Ainsi, cette dernière tenta de le tuer en l’enfermant dans la cabane et en y mettant le feu. Daniel s’en sort indemne, mais une fois à l’hôpital, Esther tente encore en vain d’arriver à ses fins avec ce dernier. Elle essaya de l’étouffer avec un oreiller alors que Max intervient pour signaler un arrêt cardiaque.

Après quelques jours à l’hôpital, le couple commence une dispute causée par l’idée de Kate soi-disant que la fille est « Anormale ». Cette dernière eut recours à la violence sur la fillette en apprenant qu’elle essaya d’étouffer Daniel avec un oreiller. Suite à cette maladresse, Kate fut retenue en détention provisoire dans l’hôpital même.

Par la suite, elle continua ses recherches pour en savoir plus sur cette mystérieuse fillette de neuf ans. Après tant de recherche, le docteur Varava entre en contact avec elle et lui apprend avoir connu la fille auparavant. Dans leur discussion, cette dernière lui apprend que le soi-disant orphelinat d’Esther était en fin de compte un hôpital psychiatrique. À part ce détail, elle apprend en même temps que le vrai nom de la petite fille était Lena Klammer et qu’elle a en réalité trente-trois ans.

Par ailleurs, elle apprend au cours du film que cette personne est victime d’un dérèglement hormonal. Ce serait une femme perturbée par cette maladie qu’elle ait déjà eu recours à la violence entrainant la mort de sept hommes. Or, c’était aussi des pères de famille adoptive comme John Coleman, le mari de Kate.

Pendant ce temps-là, Esther tenta de faire des avances à sa nouvelle victime John. Ce dernier ne sachant pas l’histoire repousse Esther dans un état saoul. Entièrement enragée, elle finit par tuer John avant de s’en prendre à leur fils qui est toujours présent dans le lieu du crime. Par contre, Kate arrive à temps pour sauver son fils et s’enfuir avec.

La soi-disant fillette ne s’arrête pas là, mais poursuit Kate et Max dans un lac gelé. Alors, Esther a repris connaissance et se met à attaquer Kate qui réussit à l’esquiver facilement. Ainsi, munie d’un revolver, elle tente encore en vain d’éliminer Kate avant de le laisser tomber.

Max étant sur les bords réussis à s’emparer de ce dernier. Ainsi, en tentant de tirer sur Esther, ce dernier le rate et finit par tirer dans le lac glacé qui s’éclate et laisse Kate et Esther tombées dedans. Après rude bataille, Kate finit par s’en sortir tandis qu’Esther s’agrippe à sa jambe. Utilisant sa ruse, la jeune fille essaie de dissuader Kate de la remonter. Et, en se rappelant des monstruosités causées par ce dernier, Kate se mit à lui envoyer des coups de pied brutaux. Ce qui l’envoya dans la glace. Après avoir été ressortis, Kate et Max rejoignent la police pour faire un rapport de tout ce qui s’est passé.

Alors, est-ce que Esther ou du vrai nom Lena Klammer est-elle vraiment morte dans la glace ou réussira-t-elle a s’en sortir ? Une question que de nombreux auditeurs se posent encore jusqu’à maintenant. Si on n’a pas encore vu le film, c’est le moment ou jamais d’aller le voir sur le grand écran afin de savoir la suite et de connaitre les réponses aux différents suspens.

<!– 411119183e185097 –>

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s