La séquence d’ADN entière d’une femme qui a vécu à 115 ans a été reconstitué par des scientifiques.

Le séquence d’ADN appartient a une femme qui était la plus vielle a avoir sont ADN séquencé dans le monde au moment de sa mort. Elle avait l’esprit de quelqu’un de plus jeune et aucun signe de démence, d’aprés les experts néerlandais.

L’étude a été rendue publique lors d’une conférence scientifique au Canada. il est suggéré qu’elle avait des gènes qui la protégeait contre la démence.

Un chercheur britannique a exposé l’idée que des travaux complémentaires pourraient apporter plus d’explication en ce qui concerne, pourquoi certaines personnes sont nées avec ses gènes et pourquoi ses gène sont responsable d’une vie plus longue.

Il y a plus de 10 ans que la première ébauche du code génétique humain a été révélée.

Depuis, seulement quelques centaines de personnes ont leurs gènes cartographiés en totalité, comme la technologie  permettant de «lire» l’ADN coute cher.

l’identité de la femme est gardée secrète, elle est appeler par les scientifique « W115″. c’est la personne la plus âgée à avoir ses gènes cartographiés.

Elle a fait don de son corps à la science médicale, permettant aux médecins d’étudier son cerveau et d’autres organes, ainsi que son code génétique complet.

Dr Henne Holstege, aux Département de génétique clinique au Centre médical universitaire VU à Amsterdam, a dit: qu’elle semblait avoir quelques changements génétiques rares dans son ADN.

Il n’est pas encore clair quel rôle ils effectuent, mais il semble qu’il ya quelque chose dans ses gènes qui protègent contre la démence et autres maladies de la vie plus tard.

Dr Holstege déclaré à la BBC: «Nous savons qu’elle est spéciale, nous savons que son cerveau avait absolument aucun signe de maladie d’Alzheimer. »

« Il doit y avoir quelque chose dans son corps qui est protecteur contre la démence. »

« Nous pensons qu’il existe des gènes qui peuvent assurer une vie longue et un effet protecteur contre la maladie d’Alzheimer. »

 

Elle a vécu une vie longue et saine, et entra dans une maison de retraite à l’âge de 105 ans. Elle a succombé à une tumeur à l’estomac, après avoir été traitées pour un cancer du sein à l’âge de 100 ans.

Un test de ses capacités mentales à l’âge de 113 a montré qu’elle avait la performance d’une femme âgée de 60-75 ans.

À l’examen post mortem, les médecins n’ont trouvé aucune preuve de la démence ou la fourrure des artères vu dans les maladies cardiaques.

Ils font sa séquence génétique disposition d’autres chercheurs, pour faire avancer la cause de la science.

le Dr Jeffrey Barrett a déclaré à la BBC: « Le séquençage du génome de la femme la plus âgée du monde est un important point de départ pour comprendre comment l’ADN se rapporte à la variation du processus d’avoir une vie longue et saine.

Mais pour vraiment comprendre la biologie sous-jacente de vivre une vie longue et saine, nous devons examiner la séquence d’ADN de centaines ou de milliers de personnes. »

(Source: BBC)

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

2 commentaires pour “séquence d’ADN entière d’une femme de 115 ans”

Laisser un commentaire


Blogroll