LOPPSI ou pour les puriste Loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, c’est une loi française qui donne l’autorisation aux force de police de censurer et d’espion internet. C’est avec les même outils que le gouvernement chinois maintien sont peuple dans l’ignorance. Cette loi fais suite à la loi HADOPI (je détaille pas, si vous voulez en savoir plus cliquez sur le lien).

Il n’y a pas qu’en France qu’on constate ce type de loi, en effet, la plus grande puissance mondial à suivis le mouvement. Les État-Unis offre à leurs Agences Fédérales (FBI,CIA etc..) la possibilité d’écouter officiellement le réseaux. De plus, il demande aux éditeur de logiciel insérer des portes dérobées dans leurs code source pour rendre espionnage de leurs citoyens encore plus facile.

Censure d'un texte

Le but de ces lois est de lutter contre la cybercriminalité et cyber-pédopornographie. Mais rien dans ces lois empêche le surveillance et la censure de quelqu’un d’innocent.

Pour finir, j’ai découvert la loi américaine via une pétition de je vous mets ci-dessous.

Ne laissez pas les compagnies congrès internet pour espionner Vous: S’opposer à la loi la conservation des données

La Chambre des représentants américaine envisage actuellement de ressources humaines 1981, un projet de loi qui aurait pour tous nos fournisseurs de service en ligne pour conserver les journaux de nouvelles sur nos activités en ligne, les journaux afin d’aider le gouvernement à identifier les sites web que nous visitons et le contenu nous affichons en ligne. Ce balayage de nouveaux «conservation obligatoire des données« proposition traite chaque utilisateur d’Internet comme un criminel potentiel et représente un danger clair et présent pour le discours en ligne gratuit et les droits de la vie privée de millions d’Américains innocents.
Dites à votre représentant de s’opposer à ce projet de loi dangereux, avant le vote crucial de cette semaine.
HR 1981 aurait imposer des exigences de balayage sur une large bande de fournisseurs de services en ligne pour garder de nouveaux records sur l’ensemble de leurs clients, juste au cas où la police d’enquêter veux jamais aucun d’eux. En particulier, le projet de loi obligerait tout « fournisseur d’un service de communications électroniques ou d’un service informatique à distance » à garder pendant au moins 18 mois, un record de laquelle les utilisateurs ont été affectés à des adresses réseau particulier à des moments particuliers.

Ces adresses, comme le protocole Internet (IP) attribué à votre modem câble par votre compagnie de câble ou à votre ordinateur portable par un routeur sans fil, peuvent être utilisés pour identifier les personnes qui ont visité certains sites ou contenus affichés en ligne particulier – menacer votre droit à la privé naviguer sur le Web et à parler et à lire anonymement lorsque vous êtes en ligne.
Obligatoires de conservation des données serait la force de votre FAI – et votre lieu de travail, votre école, votre bibliothèque, votre coin café-boutique avec accès WiFi gratuit, et toute autre personne qui vous offre l’accès à Internet – pour créer de vastes et coûteux nouvelles bases de données d’informations sensibles sur vous . Cette information serait alors à la disposition du gouvernement, en secret et sans aucun contrôle judiciaire, basé sur la faiblesse et dépassées lois sur la confidentialité électronique.
C’est les mêmes données serait également disponible pour les plaideurs civile dans des procès privés – qu’il s’agisse de la RIAA cherche à identifier téléchargeurs, une entreprise qui essaie de découvrir et de représailles contre une critique anonyme, ou un avocat de divorce à la recherche pour le linge sale. Ces bases de données serait également une cible nouvelle et précieuse pour les black hat hackers, qu’ils soient des criminels tentent de voler des identités ou des gouvernements étrangers tentent de démasquer les dissidents anonymes.
Le Comité judiciaire de la Chambre est en train de tenir un vote crucial qui va déterminer si cette dangereuse masse d’espionnage proposition va de l’avant ou non, et le projet de loi pourrait bientôt être sur le plancher Chambre pour un vote final. Exigez que votre représentant protéger votre vie privée en ligne et les droits de liberté d’expression en s’opposant RH 1981.

Traduction via Google traduction

1 commentaire pour “LOPPSI aux USA la censure n’a pas de frontières”

  • La traque des cyber-criminel est bien compliquée ! Plus la technologie évolue et plus ils en profite, on dirait que les gens qui contrôlent ça ont toujours un temps de retard dans leur traque !

Laisser un commentaire


Blogroll